Fumoirs détruits à Abidjan

Dans ma médiation dominicale, je suis tombé sur un livre édifiant. Il a été écrit par un ancien loubard qui a été pendant longtemps esclave de la drogue et dont la conversion est intervenue, il y a 18 ans. « Comment reconnaître très tôt que son enfant consomme la drogue et l’aider ».

Le livre est écrit par le serviteur Vincent Paul-Marie. Certes, il faut le dire tout de suite, le livre est de qualité problématique dans sa forme, ce qui justifie sans doute son prix relativement bas (1000 FCFA). Mais dans le fond, c’est un trésor d’informations. Le genre d’informations dont tout parent a besoin, pour détecter précocement des comportements déviants chez son enfant qui devient esclave des stupéfiants.

Le livre qui est disponible dans les secrétariats des paroisses catholiques d’Abidjan et sans doute, dans des librairies chrétiennes, retrace certaines causes de l’entrée des adolescents dans la drogue. Parmi elles, celle-ci, qui est spirituellement fondamental : « Les parents ne prient pas pour les enfants, ni avec leurs enfants », déclare l’auteur.

Moyens de détection

En ce qui concerne les moyens de détection, l’auteur invite, préalablement les parents, à observer  l’aspect physique de l’enfant. « La prise de drogue change l’aspect physique des personnes qui en consomment, surtout les adolescents », écrit-il. Il le démontre un peu plus largement. Tout comme il démontre un peu plus largement « le comportement à la maison », « son langage », « ses habits ou sa coiffe », « ses copains et ses fréquentations », « certains de ses objets personnels disparaissent ou les objets de la maison ». Quand vous commencerez à observer tout ça, ne vous posez pas trop de questions, votre enfant commence à flirter avec la drogue ou à avoir un rapport délictueux avec tout autre attitude déviante.

Quant aux objets personnels de l’enfant, Vincent Paul-Marie invite à faire attention à certains dont les miroirs, le papier journal, les vieilles cartes bancaires, les sachets plastiques, les trousses, etc. Si vous commencez à découvrir l’un de ces objets chez votre enfant, ne pensez pas que leur présence dans sa chambre ou son sac, est anodine. Ce sont des « matières premières » pour lui.

Que faire ?

C’est ici que le livre de Vincent Paul-Marie est intéressant. Outre quelques conseils (conversation sérieuse en exigeant « des explications claires », éviter de s’affoler, etc) pratiques, il propose des prescriptions spirituelles ; foi, repentance, exercices de piété, demandes de messes, adoration au saint sacrément de l’autel, etc. Il nous fait remarquer que la déviation de votre enfant est souvent lié à votre propre déviation dans le modèle d’éducation que vous lui avez donné. Pas toujours, il faut le préciser.

Et l’auteur nous donne une série de prières dont celle-ci, en rapport avec le chapelet. « Marie, notre Mère, que par vos prières, la bonne nouvelle de la transformation de mon enfant le soit annoncée et que mon enfant accepte d’obéir à la parole de Dieu » (Mystère Joyeux).

Avec la permission de l’auteur, je vous donne un contact : + 225 09 23 23 22

André Silver Konan

Comment susciter le goût de la spiritualité chez nos enfants

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here