André Silver Konan

Parce que nous n'avons pas le droit de nous taire

Attaques contre ASK: Franklin Nyamsi passe aux aveux

Attaques contre ASK: Franklin Nyamsi passe aux aveux

Attaques contre ASK: Franklin Nyamsi passe aux aveux. Nous vous proposons ce texte publié sur Lebanco.net, dans lequel le « nègre de service » (expression d’André Silver Konan) avoue qu’il a bel et bien transmis des textes attaquant ASK, à des médias, tout en essayant de se justifier, en usant de diversion.

J’ai pris connaissance ce jour d’un article publié sur le site le banco.net dans lequel M. André Silvère Konan m’attribue abusivement et ostentatoirement l’identité de M. Lawrence Atilade, auteur d’articles critiquant ses prises de positions politiques.

En réalité, M. André Silvère Konan fait une crise de paranoïa aigüe (sic). Il se prend pour le centre du monde et se croit au centre du monde des autres. Trève (sic) de narcissisme ! Je n’ai jamais été, je ne suis pas et je ne serai jamais M. Lawrence Atiladé, l’homme dont la plume alerte semble provoquer les sueurs et tremblements de colère de notre « analyste politique ».

Je tiens donc à apporter à cet égard, les précisions ci-dessous. Non seulement, M. Lawrence Atilade, Secrétaire à la Communication du RJR France existe bel et bien, mais de plus, transmettre les publications de ce jeune et brillant frère à la presse n’est en rien un délit d’initiés.

Je l’ai fait, je le fais et je le ferai pour de nombreuses contributions dont les auteurs m’ont prié d’assurer la diffusion, sans que j’aie besoin d’en partager les points de vue. J’ai régulièrement transmis, à titre d’exemples, les publications de Pierre Aly Soumarey, d’Aïcha Yatabary, de Mamadou Djibo, de Moh Laumet-Djè, de Tiburce Koffi, à la presse, sans qu’on en tire prétexte pour m’affubler de leurs identités!

Se saisir par contre de l’occasion de la critique fort élégante et cultivée de Lawrence Atilade comme prétexte pour s’attaquer de façon diffamatoire à ma personne et à celle du Président Guillaume Soro relève dès lors de la responsabilité personnelle de celui qui s’y aventure.

M. André Silvere Konan n’en est du reste pas à son premier forfait du genre, Lui qui révèle enfin sa propre allergie à la critique au grand jour…Et nul ne perd son temps à savoir de qui M. Konan est le servant.

M. Konan devrait donc répondre, s’il le souhaite, à l’auteur de la critique, le brillant Lawrence Atilade, titulaire de deux Masters, Diplômé du CED ( Centre d’Etudes Diplomatiques de Paris), Doctorant en sciences politiques à l’EHESS de Paris, et donc hautement apte à lui faire pièce, au lieu de vouloir camoufler son déficit argumentaire par des diffamations oiseuses à mon égard.

La vraie nausée, c’est l’allergie à la critique qui s’empare de ceux dont la plume fiévreuse salit à tour de bras des personnalités innocentes et la paranoïa qui s’en suit.

Pour ma part, les idées politiques de M. André Silvère Konan n’ont jamais suffisamment retenu mon attention pour que je puisse y apporter ma réaction. Je reste convaincu qu’avec M. Lawrence Atiladé, M. André Silvère Konan a largement trouvé de quoi modérer ses polissonneries, lui, ce Jo Blake qui se croyait le plus fort en thème du quartier de la presse ad hominem…La vérité, c’est que M. André Silvère Konan ne m’intéresse pas.

Seuls m’obnubilent aujourd’hui le Pardon et la Réconciliation des Ivoiriens et la pleine démocratisation du continent africain contemporain.

Je suis suffisamment connu – sans fausse modestie- pour le courage de mes idées. Je l’ai assumé face à des monstres politiques sous tous les cieux. Mes livres, mes articles, mes vidéos-conférences ne souffrent jamais des pathologies de la langue de bois. Ce n’est donc pas face à des minus que je me mettrais sous un masque !

Distinguées pensées aux lectrices et lecteurs que nul ne doit abuser ! D’où la présente mise au point qui devrait en outre servir de frein de sagesse aux diffamations éhontées de M. André Silvère Konan qui, je le répète, ne m’intéresse pas du tout.

Franklin Nyamsi

Voir la capture d’écran du mail:

Attaques contre André Silver Konan: Franklin Nyamsi pris la main dans le sac

NDLR : Nous vous proposons les deux réactions publiées, toujours sur le site du Banco, en rapport avec la sortie de Franklin Nyamsi. Elles résument parfaitement bien, le personnage, qui se réduit lui-même en simple facteur. Ce que dénonçait justement ASK (voir capture d’écran, dans le lien ci-dessous) et ce qu’il avoue, tout en se justifiant. Déclarer servir de facteur, par exemple à Tiburce Koffi, qui n’a pas besoin de lui, pour se faire lire, dévoile encore le caractère mythomane du personnage. .

Réaction 1 : « Je suis suffisamment connu – sans fausse modestie- pour le courage de mes idées ». Non Monsieur le vaurien Nyamsi qui ignore la honte tu es connu pour ta vanité, ton impudeur, ta malhonnêteté intellectuelle, ta corruption ».
Réaction 2 : Les « diffamations éhontées de M. André Silvère Konan qui, je le répète, ne m’intéresse pas du tout. »…Tellement peu qu’elles nous valent cette sortie. Quelque chose qui est inintéressant, on le traite par l’ignorance et le mépris, et non par un article plein d’énergie… et de venin.

André Silver Konan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *