Pour Bédié, "2020 n'est pas négociable pour le PDCI"

Présidentielle ivoirienne 2020, pour Henri Konan Bédié, « 2020 n’est pas négociable pour le PDCI ». Voici sa déclaration complète, lors de la conférence de presse, à son retour de Paris, le 30 juillet 2017.

Monsieur le président, vous regagnez votre pays après quelques mois d’absence. Quels sont les sentiments qui sont les vôtres en retrouvant vos militants et vos compatriotes très enthousiastes ?

Laissez- moi d’abord exprimer ma joie de retrouver tous les amis, les parents, les militants ici à l’occasion de mon retour qui sont venus nombreux. Je les en remercie. Ensuite les sentiments qui m’animent sont ceux de la joie.

Après la joie de me retrouver ici avec les militants, c’est la satisfaction de ce que, lors de la journée du 27 juin dernier, nous avons vécu une très belle cérémonie à Paris. Une très belle cérémonie de remise du prix Félix Houphouët Boigny pour la recherche de la paix. Ce jour-là, nous avons honoré madame le maire de Lampedouza et l’ONG Sos Méditerranée pour le travail qu’ils font en secourant les migrants africains.

Excellence, vous avez été très actif durant ce séjour en France. Vous avez reçu à votre résidence privée de Paris plusieurs personnalités. Aussi, avez-vous accordé des interviews à des médias, dans lesquels vous avez été très clair concernant 2020. Est-ce à dire que pour vous, l’échéance de 2020 est non négociable pour le PDCI-RDA ?

Pendant mon séjour, j’ai reçu beaucoup de personnalités, comme je le fais d’ailleurs quand je suis ici ou à Daoukro. Là, nous avons abordé tous les sujets d’actualité qui nécessitent une communication de la part du président du PDCI-RDA.

Sur ces différents problèmes, j’ai donné mon point de vue grâce aux interviews accordées à Jeune Afrique et TV5 Monde. Et tous connaissent ma position sur ces différents problèmes. Point n’est besoin de revenir là-dessus dans le cadre de cet accueil.

Pour ce qui concerne 2020, cela n’est pas négociable, pour la bonne raison que cette échéance est inscrite dans la loi, dans la Constitution. C’est l’année de l’élection présidentielle par conséquent, c’est une date obligatoire. Le philosophe dirait c’est nécessaire.

Et vous le savez, c’est pour cela que se trouvent actuellement sur le terrain, les militants de nos instances qui font un travail pour lequel nous les félicitons. Car ils font un bon travail. Ce travail va se terminer en septembre, lorsque nous en ferons le bilan. Voilà, chers amis, chers compagnons ce que j’ai à dire, après quasiment trois mois d’absence.

Monsieur le président, vous voudriez dire que 2020 n’est pas négociable pour le PDCI ?

Oui, mais pour tout le monde car c’est une date imposée par la Constitution. C’est l’année de l’élection présidentielle.

Excellence, vous êtes le président du présidium des présidents du RHDP et vous dites que 2020 n’est pas négociable pour le PDCI. Qu’en est-il du parti unifié quand l’un de vos alliés, le RDR, demande sa création avant l’année 2020 ?

Nous travaillons tous dans le cadre du RHDP en ce moment. Nous voulons donc renforcer le RHDP.

A lire sur le même dossier:

Comment Bédié dézingue Soro, court-circuite Ouattara et piège le RDR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here