Il faut espérer que le gouvernement ivoirien se donnera les moyens de faire respecter ses dernières mesures contre la vie chère

Lutte contre la vie chère: L’art de prendre des mesures pour le plaisir de les prendre. Les prix de certains produits,arrêtés hier, par le gouvernement, me laissent dubitatifs. Voici pourquoi.

Lutte contre la vie chère

En fait, le gouvernement se montre plutôt fort quand il s’agit de se donner les moyens de faire appliquer des mesures qui font mal. Les exemples sont légion mais le plus symptomatique est l’opération de déguerpissement. On peut citer accessoirement l’interdiction des marches.

Ce n’est d’ailleurs pas commun à la Côte d’Ivoire. Quand un gouvernement africain interdit une marche de l’opposition, il se donne tous les moyens matériels et humains, pour faire respecter sa décision. Mais qu’un opposant soit tué, et ces moyens disparaissent pendant que les enquêtes demeurent « en cours ».

« Quand j’ai appris que le gouvernement a décidé, hier, de plafonner les prix de certains produits, sans dire par quels moyens il compte faire respecter ces prix ; je me suis marré intérieurement »

Bref, revenons à notre pays. Quand il s’agit des décisions qui feraient du bien aux citoyens, alors il y a deux cas. Soit le gouvernement hésite à prendre les mesures. Exemple : fixer la caution du loyer à deux mois. Un texte annoncé depuis un an, mais qui jusque-là reste à l’état de projet de loi. Soit il les prend les mesures, sans se donner les moyens de les faire appliquer.

Exemples : réduction du ticket de transport, interdiction de fumer en public. Petite anecdote: on a vu Henri Konan Bédié allumer tranquillement son cigare, en marge d’une cérémonie présidée par le Président Alassane Ouattara, lors de la visite de ce dernier à Daoukro.

Alors quand j’ai appris que le gouvernement a décidé, hier, de plafonner les prix de certains produits tels le ciment, l’huile, le riz et le sucre, sans dire par quels moyens, il compte faire respecter ces prix, je me suis marré intérieurement.

Et je me suis dit : « Bah, encore des mesures qu’on prend, pour le plaisir de dire qu’on les a prises ». Toutefois, j’ose espérer que, pour une fois, et dans l’intérêt des Ivoiriens, le gouvernement se donnera les moyens de faire respecter cette mesure.

A lire sur le même sujet:

Les mesures du gouvernement servent l’extérieur, non le peuple (Déclaration)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here