André Silver Konan

Parce que nous n'avons pas le droit de nous taire

Quand Jean-Louis Billon appelle à « une nouvelle génération de politiciens »

Quand Jean-Louis Billon appelle à « une nouvelle génération de politiciens »

Dans une interview accordée au journal Le Nouveau Réveil (proche du PDCI), Jean-Louis Billon, porte-parole adjoint dudit parti, appelle subtilement à « une nouvelle génération de politiciens » en Côte d’Ivoire. Morceaux choisis.

2020 sera le passage de flambeau à une nouvelle génération de politiciens. Avec toutes les crises que la Côte d’Ivoire a traversées, les Ivoiriens n’étant pas différents des autres peuples du monde, ils aspirent à la paix. Ils aspirent à l’ordre et à la discipline et à la prise en compte de leurs principales préoccupations.

La Côte d’Ivoire n’a qu’un seul défi, celui de son développement. Aujourd’hui ce processus devient de plus en plus complexe. On doit pouvoir l’assurer en utilisant nos propres ressources sans compromettre le futur.

Nouvelle génération de politiciens

Il faudra donc à ce candidat (à la présidentielle de 2020, NDLR) une grande connaissance des enjeux mondiaux et sous régionaux. Et surtout une meilleure maitrise des questions d’économie et de politique. Car les attentes du peuple sont essentiellement économiques et sociales. Emploi, éducation, santé, transport, etc.

De fait, la crise ivoirienne a malheureusement créé une balkanisation des partis politiques. Comme si une idéologie politique ne devait concerner qu’une région ou un groupe ethnique.
En 2020, le candidat du PDCI-RDA devra être un homme expérimenté. Un homme animé d’une volonté de justice, d’équité et de développement pour asseoir l’État de droit en construction.

Il devra incarner la synthèse de la mosaïque ivoirienne. Enfin qu’il ne soit l’objet d’aucune pression et contrainte quelconque.

Le PDCI se prépare aux échéances à venir comme tous les partis politiques existants en Côte d’Ivoire. Le rôle d’un parti politique est de s’organiser pour exercer le pouvoir d’État, autrement il n’a pas lieu d’être. En temps opportun, le parti choisira le meilleur d’entre nous, comme l’a si bien dit notre président Henri Konan Bédié.

A lire sur le même sujet:

Et pendant ce temps, le PDCI recrute Isaac Dé et réintègre Yasmina, KKB, George Ouégnin…

Je ne me suis nullement senti limogé. Ce fut pour moi un honneur de servir mon pays à ce niveau de responsabilité. En entrant au gouvernement, on doit s’attendre à partir un jour, c’est une fonction éphémère. Je n’en veux à personne. Bien au contraire, je suis plutôt heureux et je remercie le Président Alassane Ouattara de m’avoir donné cette opportunité.

 

André Silver Konan

2 thoughts on “Quand Jean-Louis Billon appelle à « une nouvelle génération de politiciens »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *