Les Chinois ont rendu un ultime hommage à Cheick Ismaël Tioté

Cheick Ismaël Tioté : Et pourtant une enquête s’imposait… Telle est ma position, après le décès brutal de l’international ivoirien, en Chine.

Cliquez sur Google et tapez les mots clés « Cheick Tioté: cause de sa mort ». Vous lirez instantanément : crise cardiaque. L’histoire de la triste fin du joueur en Chine, est déjà écrite pour la postérité. Et pourtant…

Que savons-nous des circonstances de la disparition de Cheick Tioté ? Ce que les médias nous ont dit. A savoir succinctement ceci: « L’ex-footballeur international ivoirien Cheick Tioté, vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations en 2015 avec la Côte d’Ivoire et évoluant au Beijing Enterprises Group Football Club (Beijing BG), une équipe de China League One, la deuxième division professionnelle chinoise, est décédé le lundi 5 juin 2017.

Le drame s’est déroulé lors d’une séance d’entraînement quand le joueur a eu un malaise et s’est effondré. Le temps qu’il soit transféré d’urgence dans un établissement sanitaire de la capitale chinoise, son décès n’a pu qu’être constaté à l’arrivée » (Jeune Afrique).

« la recherche de la vérité sur les circonstances précises d’une disparition, c’est un droit élémentaire pour les ayant-droits et c’est surtout pour l’histoire »

Et manifestement, tout le monde semble s’aligner sur cette version officielle, à commencer par la justice, qui à mon avis, aurait dû se saisir de l’affaire. Dans le programme éventé dans la presse, je ne vois pas à quel moment il est prévu une autopsie. Le corps arrive jeudi 15 juin. Une lecture coranique et l’inhumation au cimetière de Williamsville sont prévues le lendemain .

Certes, le joueur est décédé suite à un arrêt cardiaque. Mais qu’est-ce qui a provoqué cet arrêt cardiaque ? Là est la question. On est dans un monde de manipulation où tout est possible.

Et pourtant une enquête s’imposait…

Seule une enquête sérieuse peut extirper l’ivraie du maquillage d’un crime, de la réalité d’une mort naturelle. Je pense que les fans du joueur, dont moi et la famille du disparu ont le droit de le savoir. C’est ce qu’ont fait, avant notre pays, tous les pays qui ont vu leurs ressortissants perdre la vie sur un terrain de football, à l’étranger.

Il n’est pas ici question de rechercher la petite bête ou de vouloir accuser qui que ce soit. Cependant la recherche de la vérité sur les circonstances exactes et précises d’une disparition, c’est un droit élémentaire pour les ayant-droits et c’est surtout pour l’histoire.

Certes, on entendra certains dire que ce n’est pas cela qui va nous ramener notre regretté footballeur. Mais à raisonner ainsi, on justifierait toute sorte d’opacité et d’impunité autour de la mort d’autres individus, parce que de toute évidence, aucune enquête n’a jamais ressuscité un mort.

A lire sur le même dossier:

Tioté : Premiers mots de Drogba, Yaya, Wilmots et autres sommités

A défaut d’avoir dépêché des enquêteurs en Chine, nous aurions pu au moins ouvrir une petite enquête sur cette bien brutale disparition et nous n’y perdrions rien. Bien au contraire, les résultats nous auraient tous mis à l’aise et nous aurions tous et tranquillement fait notre deuil.

Mais on est en Côte d’Ivoire, pays où réclamer la vérité sur des affaires sérieuses devient un crime. Et où on préfère le flou et l’opacité à la transparence. Bref. Adieu Tioté, ta vie n’a pas été un échec !

2 Commentaires

  1. Je partage parfaitement votre point de vue,sous d’autres cieux notamment en occident une enquete s’imposerait sans aucun effort.Mais l’afrique et les africains sont abonnées au laxisme.Que DIEU accorde le paradis à TIOTE!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here