André Silver Konan

Parce que nous n'avons pas le droit de nous taire

Soro: « Je ne suis pas une personne qui peut poignarder dans le dos »

Soro: « Je ne suis pas une personne qui peut poignarder dans le dos »

Guillaume Soro: « Je ne suis pas une personne qui peut poignarder dans le dos ». Extraits d’un article publié en anglais par l’agence américaine Bloomberg et traduit en français par la rédaction du site ivoirien Afrikipresse.

« Je ne suis pas une personne qui peut poignarder dans le dos. J’ai toujours démontré ma loyauté envers le président Ouattara »

« Quand on me dit que je suis impatient, je suis choqué. Entre Emmanuel Macron, qui est président de la France à l’âge de 39 ans, et moi-même, qui ai 45 ans et pas encore président, qui est impatient ? J’ai commencé mon engagement politique et syndical en 1991 ».

« Il a refusé de commenter l’affaire alors que la brigade d’enquête de la gendarmerie continue d’entendre son chef de protocole »

« La découverte d’une cache d’armes des soldats mutins le 15 mai dans une maison qui appartenait au chef de protocole de Soro, Souleymane Kamaraté Koné , a alimenté les soupçons que Soro soutenait les mutins.

A lire, sur le même dossier:

« N’accusez ni Bédié, ni Ouattara »: La mise au point ambiguë de Soro

Il a refusé de commenter l’affaire alors que la brigade d’enquête de la gendarmerie continue d’entendre son chef de protocole (après une première audition le 16 et une autre hier lundi, Soul To Soul qui est libre de tout mouvement sera à nouveau entendu » aujourd’hui, par les enquêteurs de la brigade de recherches du Plateau ».

« Un groupe d’experts des Nations Unies a déclaré dans un rapport l’année dernière que Soro a acquis environ 300 tonnes métriques d’armes et de munitions en 2011 suite à la crise postélectorale. Soro a nié les accusations ».

André Silver Konan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *