André Silver Konan

Parce que nous n'avons pas le droit de nous taire

« N’accusez ni Bédié, ni Ouattara »: La mise au point ambiguë de Soro

« N’accusez ni Bédié, ni Ouattara »: La mise au point ambiguë de Soro

« N’accusez ni Bédié, ni Ouattara »: La mise au point ambiguë de Soro. Dans une brève déclaration signée par Guillaume Soro, le président de l’Assemblée nationale se désolidarise de ses plus proches collaborateurs, qui ont été particulièrement offensifs, depuis la découverte de la cache d’armes, chez Soul To Soul, son directeur du protocole.

Il traite les accusations lancées par ses proches de « débats futiles », sans les condamner, ni les réfuter. Une mise au point qui privilégie l’ambiguïté et donne de l’eau au moulin du Nouveau Réveil (proche du PDCI et d’Henri Konan Bédié) qui s’est interrogé, dans son édition du jour: « Que reproche Soro à Bédié ? ».

Vendredi, des jeunes du PDCI ont déclaré que « Ce sont des propos de gens habités par un esprit de rébellion. Et nous pensons qu’il faut les désenvoûter ». En rappelant et assumant son passé rebelle, Guillaume Soro leur répond indirectement, en évitant pourtant de répondre à son collaborateur, dont le tweet accusateur et sans preuve, n’a jusque-là pas été démenti par lui-même.

Sur le même dossier:

« Sans les armes de Soul to Soul, nous n’aurions pas pu tenir » (Un mutin à Reuters)

Hier, Sidiki Konaté, l’ancien porte-parole de la rébellion s’est vigoureusement désolidarisé de ces « allégations inutilement contre-productives », quand l’auteur du tweet, proche parmi les proches de Soro, garde le silence, ce qui conforte une fois de plus les tenants de la thèse du double langage dans la galaxie de l’ex-rébellion. Ci-dessous, la déclaration complète.

Mise au point ambiguë de Soro

« De retour du Maroc j’ai noté que la toile était inondée de polémiques inutiles. Une fois encore je demande à mes proches de refuser les débats futiles. J’avais 29 ans quand pour la première fois j’ai déclaré et assumé la rébellion en CI. J’ai même écrit un livre: »Pourquoi je suis devenu un rebelle. » N’accusez personne (ni Bedié ni Ouattara…).

Ne vous laissez pas consumer par la haine, les insultes et les clabauderies. Je suis seul responsable. Ne polluez pas l’environnement des enquêtes. J’attends de tous, des débats d’apaisement, des tweets de pardon et de réconciliation. Gardez le cap sur le rassemblement des Ivoiriens ».

C. A.

André Silver Konan

One thought on “« N’accusez ni Bédié, ni Ouattara »: La mise au point ambiguë de Soro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *