L'Onuci exprime quelques réserves

L’Onuci prévient: « il reste beaucoup à faire pour consolider et maintenir durablement la paix chèrement acquise pour que le pire n’arrive pas après le départ de l’Onuci » (Aïchatou Mindaoudou, Représentante spéciale du Secrétaire général de l’Onu). Ci-dessous sa déclaration à Yamoussoukro, à l’occasion du transfert de l’Onuci FM à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix.

Permettez-moi de rappeler que l’Onuci se retire de la Côte d’Ivoire avec un départ définitif dans un mois. Ce départ de l’Onuci s’explique par le retour de la paix en Côte d’Ivoire. Les Ivoiriennes et les Ivoiriens doivent être fiers du retrait de l’Onuci, car, grâce à votre engagement individuel et collectif pour que la paix revienne de votre pays.

L’Onuci prévient

C’est parce que vous avez voulu vous s’asseoir, vous avez voulu vous parler, vous avez voulu regarder ensemble dans la même direction qu’aujourd’hui, l’Onuci peut quitter la Côte d’Ivoire. Comme je l’ai toujours rappelé, la présence d’une mission de maintien de la paix dans un pays est une anomalie.

C’est seulement quand il y a des problèmes, quand il y a une guerre, quand il y a un conflit qu’une mission de maintien de la paix s’installe dans un pays. Donc, c’est un mauvais signal, la présence d’une mission de maintien de la paix dans un pays. C’est un bon signal lorsque les conditions se réunissent pour que cette mission se retire.

« Il reste beaucoup à faire pour consolider et maintenir durablement la paix chèrement acquise pour que le pire n’arrive pas après le départ de l’Onuci »

C’est la raison pour laquelle, je dis que ce retrait doit être un motif de fierté pour les Ivoiriennes et les Ivoiriens. Cependant, il reste beaucoup à faire pour consolider et maintenir durablement la paix chèrement acquise pour que le pire n’arrive pas après le départ de l’Onuci. Le pire ne doit pas arriver après le départ de l’Onuci.

A lire, sur le même dossier:

Massacres de l’hôtel Ivoire : Retour sur un crime de la France vite oublié en Côte d’Ivoire

Cela dépend de chacune et de chacun ici présent, de chacune et de chacun des Ivoiriens parce que l’investissement de chaque instant, l’investissement permanent, personnel et collectif pour la promotion de la cohésion sociale, pour le renforcement de la paix pourra conduire à une paix et à une stabilité durable dans votre beau pays.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here