Les démobilisés continuent de pleurer leurs morts

Corridor sud de Bouaké, les affrontements entre les policiers de la BAE et du CRS venus de Bouaké et les démobilisés ont fait au moins 3 morts, parmi les démobilisés.

« Trois personnes ont été tuées ce 23 mai au matin lors d’affrontements à Bouaké entre policiers et ex-rebelles démobilisés qui bloquaient l’entrée de la ville, réclamant des primes similaires à celles des mutins qui ont ébranlé la Côte d’Ivoire la semaine dernière.

Trois corps ensanglantés ont été amenés au Centre hospitalier universitaire de Bouaké peu après l’assaut des forces de police qui ont dispersé les manifestants bloquant depuis la veille l’entrée sud de la ville vers 7 heures », indique l’AFP.

« Depuis 4 heures, on n’a plus dormi. On entend des tirs et la fumée suffocante du gaz lacrymogène nous étouffe. On a été obligé de sortir du quartier »

Depuis 4 heures du matin, un détachement de la Briage anti-émeute, appuyé de policiers de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) ont lancé l’offensive sur le corridor pour le libérer du siège auquel le soumettait des démobilisés, depuis hier après-midi.

« Depuis 4 heures, on n’a plus dormi. On entend des tirs et la fumée suffocante du gaz lacrymogène nous étouffe. On a été obligé de sortir du quartier. Mais là, on retourne à la maison parce que le corridor vient d’être libéré », a confié un habitant dont le domicile est situé non loin du corridor.

A lire sur le même dossier

Les démobilisés chassés du corridor sud de Bouaké par la BAE

Le corridor sud de Bouaké est devenu l’épicentre des contestations des ex-rebelles. Il y a dix jours, des éléments du Contingent 8400 avaient assiégé ce corridor et avaient obtenu le versement de la deuxième tranche d’une curieuse prime Ecomog, estimée à 12 millions FCFA, après un bras de fer avec le Président Alassane Ouattara.

Les démobilisés, pour leur part, réclament 18 millions FCFA, équivalent d’après eux, des 12 millions FCFA promis à leurs anciens frères d’armes reversés dans l’armée et 6 millions d’autres curieux arriérés de primes.

C. A depuis Bouaké

3 Commentaires

  1. Population de ci,je vous dis ce que vous ne savez pas concernant mutin et démobilisé, depuis 2010 .Le chef de l état actuel a demandé des volontaires pour eller combattre à Abidjan en lieu et place de l ecomog et la récompense serait 12 000 000et une villa par personne. Après le travail accompli,on a été recensés sur les lieux de combat par le PNRC, qui est devenu addr et ensuite c’est.certins de notre ont eut leur matricule militaire,d autres dans les corps para.et le reste ont été démobiliséet resoocialisee .La promesse s étant normalent sur toi les recensées.pourquoi, il donne seulement au matriculeés.pour tout les problèmes qui mine la nation,qu il s occupe obligatoirement des démobilisés et dans l immédiat,pour sauver des vies et le pays

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here