Guillaume Soro et Alassane Ouattara

L’Assemblée nationale va convoquer Alain Donwahi, le ministre de la Défense, à une séance d’explications, dans les jours à venir. Un bluff ou une réalité ? Voici ce qu’en dit Konaté Sidiki, président de la commission Défense et Sécurité de l’Assemblée nationale. Propos tenus le mercredi 17 mai 2017.

Nous avons analysé la situation dans notre pays. Nous sommes très, très préoccupés en tant qu’élus du peuple, en tant que Commission en charge de la sécurité et de la défense. Sur la base des dispositions contenues dans notre Constitution et dans le règlement de l’Assemblée nationale, la Commission a décidé ce qui suit.

Nous allons inviter le représentant de l’Exécutif (Alain-Richard Donwahi) à une séance d’information. Pour que les élus, les députés soient informés sur tout ce qui s’est passé, puissent aussi s’informer sur tout ce qui se passe. Donc c’est une séance d’information assez importante avec les représentants de l’exécutif.

« Notre Commission va demander au président de l’Assemblée nationale d’engager une Commission d’enquête parlementaire sur la sécurité des Ivoiriens »

Les députés de la Commission ont décidé d’aller sur le terrain pour s’informer sur l’état de la situation. Donc une mission parlementaire va parcourir la Côte d’Ivoire dans les jours à venir. Pour que nous puissions recueillir, auprès de la population, auprès de l’armée, auprès de tous les acteurs, la réalité du terrain afin de nous permettre d’analyser cette réalité du terrain et de faire des recommandations.

Parce que c’est notre rôle aussi. Nous sommes un parlement qui doit participer à la consolidation des efforts d’émergence du président de la République et nous devons pouvoir lui faire des propositions.

Et bien entendu, notre Commission va demander au président de l’Assemblée nationale d’engager une Commission d’enquête parlementaire sur la sécurité des Ivoiriens, la quiétude des Ivoiriens.

A lire, sur le même dossier:

Mutinerie: L’AFP critique « une opération de communication qui s’est révélée désastreuse »

La stabilité de ce pays est une vive préoccupation pour chacune et chacun dans ce pays. Et il est bon que les représentants du peuple s’informent, agissent et comprennent ce qui se passe et faire des propositions.

Donc cette démarche de notre Commission sera adressée au président de l’Assemblée nationale afin qu’on voie dans quel cadre une Commission d’enquête pourrait être lancée. Je voudrais terminer pour dire que notre préoccupation est celle de l’image du président de la République.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here