André Silver Konan

Parce que nous n'avons pas le droit de nous taire

Les caissons de munitions brûlés à Bouaké : Qui veut brûler la vérité ?

Les caissons de munitions brûlés à Bouaké : Qui veut brûler la vérité ?

Les caissons de munitions brûlés à Bouaké : Qui veut brûler la vérité dans l’ffaire de la cache d’armes découverte au domicile de Soul To Soul à Bouaké ?

De fait, les caissons de munitions étaient une piste très importante, pour les enquêteurs. Abandonnés par les mutins devant la résidence en question, ils ont été brûlés dans la matinée. De bonne source, certains caissons ont été sauvegardés et les informations écrites sur celles-ci étaient encore bien visibles.

De même, en agrandissant les photos prises par les mutins eux-mêmes et diffusées par des proches de Guillaume Soro d’abord (au début, il s’agissait de montrer que le domicile avait été pillé par des assaillants) avant d’être utilisées contre ceux-ci ; certaines informations transparaissent.

Les vidéos abondamment relayées sur les réseaux sociaux permettent aussi de tracer l’origine des caissons. Hier, les enquêteurs, tous des gendarmes, ont travaillé jusqu’à tard dans la nuit (21h), avant de se retirer en plaçant la résidence sous scellé.

En attendant, la suite de l’enquête, le gouvernement reste prudent. « Nous n’avons pas à ce stade des informations au-delà de ce que vous savez déjà. Il a été bien indiqué que des enquêtes   sont en cours.

A lire sur le même sujet:

« Armes découvertes » chez Soul To Soul: Et pourtant, c’est la plus facile des enquêtes (Démonstration)

Donc nous attendons que ces  enquêtes se fassent et en fonction des conclusions des enquêtes, nous en reparlerons éventuellement », a déclaré Bruno Nabagné Koné, le porte-parole du gouvernement.

Ce dernier a déclaré avoir des doutes sur d’autres caches d’armes, disséminées sur le territoire ivoirien: « Le gouvernement n’a pas manqué de se poser cette question. Donc tous les services ont été mis à contribution pour savoir s’il n’y a pas d’autres caches d’armes sur l’ensemble du territoire ivoirien, chaque périmètre ou centimètre du pays.

Des fouilles et des enquêtes seront menées pour que nous soyons sûrs qu’il n’y a pas d’autres caches d’armes ».

André Silver Konan

3 thoughts on “Les caissons de munitions brûlés à Bouaké : Qui veut brûler la vérité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *