André Silver Konan

Parce que nous n'avons pas le droit de nous taire

« Cache d’armes » chez Soul To Soul: Et pourtant, c’est la plus facile des enquêtes (Démonstration)

« Cache d’armes » chez Soul To Soul: Et pourtant, c’est la plus facile des enquêtes (Démonstration)

Dans l’affaire cache d’armes chez Soul To Soul, le bon sens voudrait que ce soit la plus facile des enquêtes jamais menées en Côte d’Ivoire. Démonstration.

Intervenant mardi, après la fin confirmée de la mutinerie, Alain-Richar Donwahi, ministre auprès du président de la République, chargé de la Défense a fait savoir: « Une cache d’armes a été découverte dans une résidence à Bouaké ; Les enquêtes sont en cours pour découvrir qui en est le propriétaire ».

La résidence en question est celle de Soul To Soul, de son vrai nom Souleymane Kamaraté, directeur du protocole et ami depuis de longues dates, de Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale. Dans un article-démenti publié sur le site officiel de Soro, l’auteur reconnait que des armes ont été bel et bien prises dans cette résidence. Cependant, l’auteur pointe du doigt une machination.

Chez Soul To Soul

Lisons ensemble ce qui est écrit: « A la lumière des faits, ce sont des caissons qui auraient été dérobés dans la nuit du samedi à dimanche par les mutins à la poudrière de Bouaké et qui après les avoir vidés de leur contenu, sont venus les déposer au domicile de Soul To Soul où sa génitrice habite, pour le culpabiliser ».

Le site officiel de Guillaume Soro fait d’autres précisions: « selon des témoins oculaires dans le voisinage immédiat, des hommes en cagoules et armées sont venues déverser ces caissons dans cette villa pendant que d’autres la pillaient. Par ailleurs, de source diplomatique, ces armes auraient dernièrement été acquises par l’armée ivoirienne et un stock convoyé à la Poudrière de Bouaké ».

A la lumière des différentes allégations, j’en conclue que cette enquête devrait être la plus facile et la plus rapide jamais conduite par la justice militaire, dans ce pays. A l’heure où j’écris ces lignes, elle devrait même avoir été conclue. Je vais démontrer pourquoi.

De l’origine des armes

Le ministre Alain-Richard Donwahi a déclaré, lors de la conférence citée plus haut, que « la plupart de ces armes ont été emportées par des soldats », précisant que les autorités s’attellent à « récupérer toutes celles qui auraient été prises par des civils et qui seraient en libre circulation au niveau de Bouaké ou ailleurs ».

Explication: toutes les armes n’ont pas été emportées. Et même si elles avaient été toutes emportées, il suffit d’identifier les mutins dans les vidéos diffusées lors de l’assaut, et de récupérer certaines armes avec eux. Au demeurant, même les caissons retrouvés sur place constituent des indices importants.

« Si ce sont des armes provenant de la Poudrière de Bouaké, comme avancé par le site de Guillaume Soro, ce serait très facile de le confirmer »

Si ce sont des armes provenant de la Poudrière de Bouaké, comme avancé par le site de Guillaume Soro, ce serait très facile de le confirmer. En outre, le site évoque des témoins, il suffit d’interroger les riverains de la résidence, pour qu’ils confirment le convoyage nocturne, par des mutins.

Si ces armes ne proviennent pas de la dotation de l’armée, alors tout le monde aura compris. Je répète: ceci devrait être une enquête facile. Mais nous sommes en Côte d’Ivoire où on préfère faire compliqué, ce qui est simple.

A lire sur le même dossier:

Armes découvertes chez Soul To Soul: Une autre version

Et où les petits arrangements avec la vérité deviennent une règle de gouvernance, ce qui renforce davantage le manque de confiance du petit peuple, dans ses élites et dans ses institutions.

Si Soul To Soul est victime d’un complot, la justice devrait le blanchir très rapidement. Sinon, il devra répondre en toute responsabilité. Il faut que pour une fois, depuis longtemps, on arrête les accusations faciles et qu’on fasse les choses dans la pure orthodoxie, donc dans la vérité.

André Silver Konan

2 thoughts on “« Cache d’armes » chez Soul To Soul: Et pourtant, c’est la plus facile des enquêtes (Démonstration)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *