Jean Michaël Seri

Jean Michaël Seri, 2è Ivoirien à remporter le Prix Marc-Vivien Foé. L’international ivoirien natif de Grand-Béréby a été élu à l’unanimité. Il succède ainsi au Marocain Sofiane Boufal. Séri est le deuxième Ivoirien à remporter le prix du meilleur joueur africain évoluant en France, après Gervinho, qui l’a remporté à deux reprises, en 2010 et en 2011.

« Brillant avec l’Olympique Gymnaste Club (OGC) Nice, Jean Michaël Seri a logiquement été désigné lauréat du prix remis, chaque année, par RFI et France 24. Il vient récompenser une magnifique saison pour le milieu de terrain de 25 ans, qui a grandement œuvré au succès deson club au plan national.

Avec 255 points, il devance très largement l’Algérien de Montpellier Ryad Boudebouz (126 pts) et l’attaquant camerounais du FC Lorient Benjamin Moukandjo (97 pts) », précisent les organisateurs.

Avec ses 165 cm, ce milieu de terrain de 67 KG, Mika, comme l’appellent ses intimes, s’est imposé comme le meilleur joueur africain de l’année, au championnat français. Belle récompense pour ce jeune homme qui a débuté sa carrière professionnelle, en 2010, à l’Asec Mimosas, alors qu’il avait appartenu aux Juniors de l’Africa Sport.

2è Ivoirien à remporter le  Prix Marc-Vivien Foé

Parti au Portugal, il vit une expérience malheureuse avec le FC Porto, où il est confiné sur le banc de touche. Son expérience au Paços Ferreira ne s’avère pas concluant.

En février 2014, Mika est convoqué pour la première fois en équipe nationale, par un certain Sabri Lamouchi. Malheureusement, le futur lauréat reste sur le banc de touche et se contente de regarder les stars de l’équipe nationale, jouer contre les Belges, en macth amical.

Lire sur le dossier des Eléphants:

Éléphants de Côte d’Ivoire, défaite de la génération spontanée

Son arrivée à Nice (contre la somme d’un million d’euros), en juin 2015 marque un tournant décisif dans sa carrère. En septembre de la même année, il marque son premier but en championnat français. Très rapidement, il devient l’une des révélations du championnat français. Il l’est encore aujourd’hui.

C. A.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here