Emile Constant Bombet (ph d'archives)

Pour Emile Constant Bombet, « le peuple wê a souffert ». Il sort de son silence et parle de réconciliation à l’Ouest. Voici ce qu’il a confié lors de la passation de flambeau entre le député sortant de Bangolo, Pierre Gaoudi Oualata, et le nouveau député Simon Doho, le samedi 6 mai 2017.

Sans l’union, nous ne sommes rien. Sans la paix, nous ne sommes rien, quelle que soit notre formation. Il est temps que le peuple Wê en prenne conscience. Et comme nous évoluons dans la société en cercle concentrique, je suis heureux que l’Etat ait répondu à nos préoccupations qui consistaient à avoir au moins deux postes de député à Bangolo et de consolider ce faisant, l’unité du Zibiao.

« Le Peuple Wê a souffert. Je l’ai dit au président ALASSANE Ouattara en 2012… »

La séparation de cette entité découlait d’une vision politique de l’ère coloniale. Le Zibiao ne forme qu’un et indissociable. Notre frère, notre fils Oulata, vient de démontrer ce soir cette unité en remettant l’écharpe à son jeune frère Doho Simon. En observant cet auditoire, ma joie est immense de constater que l’ancien président du Conseil général de Bangolo, FPI de première heure, est parmi nous à la résidence du vice-président du PDCI-RDA.

Union

Quand je constate par ailleurs que le jeune frère Oulata, député RDR sortant est à ma droite, et que la jeune dame Onimbo Christine, candidate du RDR est tout sourire, l’autre dame, Fahé Viviane, candidate indépendante, est présente. Ce sont là des signes forts d’une fraternité agissante à laquelle Bangolo ne doit déroger.

Cette attitude participe de la réalisation d’un rêve longtemps caressé. En effet, qu’est-ce qu’un parti politique ? C’est une association de circonstance, pour définir ensemble un objectif, aller de l’avant. Cela ne doit en aucun cas obérer la trame familiale qu’est la fraternité qui devait nous unir.

La quête du pouvoir, la quête du devenir, ne doit pas vous amener à oublier vos frères et sœurs. Si nous intégrons cela, le développement sera au rendez-vous, et je suis heureux que l’un de mes rêves se réalise aujourd’hui. Parce vivant en cercle concentrique, commençons d’abord par notre terroir (le Zibiao).

Le peuple wê a souffert

Cela ne veut pas dire que nous abandonnons Bangolo. Mais pour fédérer quelque chose, il faut exister, et l’existence elle-même commande une vision, et cette vision, il faut la nourrir dans la fraternité, dans l’amitié, dans la tolérance et dans la paix.

Le Peuple Wê a souffert. Je l’ai dit au président Alassane Ouattara en 2012, en concluant notre rencontre pour le remercier au nom de tout l’Ouest, que la réconciliation ne sera que lorsque l’Ouest est réconcilié. Nous attendons toujours cette vraie réconciliation. A nous de prendre le devant des choses, de nous donner la main, d’éviter de nous détruire.

Lorsque l’un d’entre vous émerge, faites en sorte de le soutenir, cela lui donnera la force de tracter et d’orienter les autres. Plutôt que de manière récurrente nous interroger sur ce que l’on fait pour nous, il conviendrait de nous interroger sur ce que nous faisons pour nous-mêmes. Sachez en effet que l’homme politique attend les dividendes des actes qu’il pose.

Moi haïssable

Quand l’Ouest aura cessé d’incriminer ceux de ses enfants qui émergent par le biais d’un poste de responsabilité, cela constituerait un appel à d’autres promotions. La culture de la fraternité, l’esprit d’équipe qui faisaient naguère la force de l’ouest doivent renaitre, pour le bonheur de notre peuple.(…)

Aussi, voudrais-je profiter de cette occasion pour appeler à la compréhension, quel que soit le concept que vous mettrez en place pour le développement, quelles que soient la pertinence des études, les analyses qui seront faites, s’il n’y a pas d’hommes unis, nous sommes voués à l’échec.

Les difficultés auxquelles le peuple Wê est confronté devraient nous amener à un réalisme, à oublier le moi haïssable. Dieu a tracé une voie pour chaque être, nous sommes tous des êtres humains et c’est la complémentarité qui doit être notre force.

Personne ne peut se suffir à lui seul. Si nous intégrons cela et avec détermination, nous allons sortir l’Ouest de l’impasse.

C.A. avec Nouveau Réveil

https://www.youtube.com/watch?v=awB5U6emDB0

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here