L’imam Vakoulassé Karamoko de Yopougon Andokoi ne décolère pas face à la destuction de sa mosquée et de certaines maisons construites de façon anarchiques dans la commune de Yopougon et estime que « L’émergence est en train de créer les microbes de demain ».

Le samedi 6 mai, cet ancien fervent supporteur du RDR, s’est prononcé, pour la première fois, et sans masque, au Centre d’accueil d’Adjamé, à l’occasion de la conférence annuelle de 2IDé, présidé par Innocent Gnelbin. La conférence avait pour thème : « La faim, la face cachée de l’émergence ». Nous vons proposons de larges extraits de cette déclaration d’un homme de Dieu qui en a gros sur le coeur et qui a décidé de sortir du silence.

« L’émergence est en train de créer les microbes de demain »

« J’ai vu Alassane Ouattara pour la première fois le 27 décembre 1992. C’est nous on a créé le RDR. Je vivais toujours à Andokoi. J’ai vu Houphouët-Boigny, Bédié et Gbagbo diriger la Côte d’Ivoire. Ils n’ont pas détruit notre quartier. Gbagbo a gouverné sans détruire les maisons des Ivoiriens.

Au 1er tour de l’élection présidentielle de 2010, j’ai voté Ado, le deuxième tour, j’ai encore voté Ado. Lors des députations et municipales de 2011, j’ai battu campagne pour le ministre Kafana Koné et il est devenu député-maire de Yopougon.

Les gens menaçaient de nous déguerpir, on est allé voir le ministre Kafana Koné. Il a dit d’envoyer tous nos papiers pour ne pas qu’on touche à notre quartier. A notre grande surprise, quelqu’un est venu donner les dossiers d’un Libanais comme étant le nouvel acquéreur du site de notre quartier.

A voir aussi, la déclaration d’Amara Diomandé, vice-président du Conseil des chefs de quartiers précaires de Yopougon:

Le 14 mars 2017, notre quartier a été cassé et nous sommes à la rue. On est choqué et déçu de Ouattara. L’émergence est en train de créer les microbes de demain. Aujourd’hui, c’est eux qui parlent d’émergence mais nous on a faim ».

Elvis Gouza (Le Quotidien d’Abidjan)

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here