Les militaires qui se sont mutinés en 2017 sont les mêmes de 2014, avec les mêmes revendications.

Devoir de mémoire. Voici le communiqué qui a sanctionné les négociations, après la mutinerie militaire de novembre 2014, en Côte d’Ivoire. Vous noterez que trois ans plus tard, ce sont les mêmes acteurs (insurgés, avec le même porte-parole, le quartier-maître Siaka Ouattara) et les mêmes revendications. Alors question: qui n’a pas fait son job ? Ci-dessous le communiqué.

Le Président de la République informé de la situation a demandé qu’un examen diligent soit fait afin d’y apporter des solutions. En conséquence, les décisions suivantes ont été arrêtées :
1. Les arriérés de solde des 476 ex-FDS seront apurés pour moitié fin novembre 2014 et pour moitié fin décembre 2014 ;

2. Les arriérés de frais de déplacement des militaires seront apurés pour moitié fin novembre 2014 et pour moitié fin décembre 2014 ;

3. Le droit au bail pour les 8400 caporaux leur est accordé à compter du 1er janvier 2015, conformément aux dispositions en vigueur. Les éléments sont appelés à constituer leurs dossiers.

En ce qui concerne leur solde, le Chef de l’État a instruit le Ministre chargé de la Défense de recevoir immédiatement une délégation de militaires en vue de faire des propositions au Conseil National de Sécurité afin d’apporter une solution définitive à cette question.

Pour la formation et les avancements des caporaux, l’État-major des FRCI devra mettre en œuvre un programme, afin de faciliter la promotion aux grades des caporaux

4. Les allocations des ressources pour couvrir les frais de santé seront accrues afin de permettre à tous de se soigner décemment ;

5. Pour la formation et les avancements des caporaux, l’État-major des FRCI devra mettre en œuvre un programme, afin de faciliter la promotion aux grades des caporaux.
En attendant, il est demandé aux militaires de regagner leur poste. »

Le Ministre auprès du Président de la République chargé de la Défense
Paul Koffi KOFFI

A lire aussi:

Dimension spirituelle des mutineries en Côte d’Ivoire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here