Le référendum de 2000 a été organisé sur deux jours

Dans le devoir de mémoire du jour, je vous propose la curieuse histoire du « Et/Ou », lors du référendum de 2000, en Côte d’Ivoire. De nombreuses personnes l’ignorent, très peu en ont connaissance et encore très très peu osent en parler. Voici cette histoire.

De fait, dans l’affaire « Et/ou », il y a eu plusieurs rebondissements. D’abord, il y a eu la tournée du général Robert Guié, dans les différents régions où presque tous les intervenants militaient pour le « Et ».

Par la suite, sous la pression du RDR, le Général a dû retenir le « Ou », dans le projet de Constitution. Surprise, en pleine campagne référendaire, alors que tous les partis politiques avaient appelé à voter « Oui », au référendum, le Général a remplacé, sans autre forme de procès, le « ou », par le « Et ».

Voici le témoignage du Prof Ouraga Obou (source: Soir info):  » J’avais proposé le « Ou », mais la majorité (des membres de la Commission consultative constitutionnelle électorale -CCCE) a voté « Et ». On a donc retenu donc le « Et ».

Par la suite, le Général Guéi a convoqué tous les partis politiques au palais présidentiel, et chacun a pris la parole. J’y étais et il a dit: « Au nom du Président Félix Houphouët-Boigny, j’enlève le « Et » et je mets « Ou ». Il est même venu vers moi et m’a demandé ce que j’en pensais. Je lui ai répondu : « C’est bien ».

C’est ce texte-là avec « Ou » qui a été publié au Journal officiel. Chaque parti politique a commencé à battre sa campagne pour le « Oui », y compris le RDR qui a appelé à voter « Oui » au référendum.

La campagne pour le référendum a commencé un vendredi et le samedi matin, le Général Guéi nous a appelés au palais. Le professeur Wodié, M. Wodji et Moi-même. Il nous a dit : « J’ai décidé d’enlever « Ou » pour mettre « Et ». Je le dst parce que ces acteurs-là vivent encore. Donc si je mens, ils pourront démentir.

Le président Wodié a pris la parole et a dit: « Dès lors que le texte a déjà été publié au Journal officiel, la campagne a commencé, il ne faut plus l’enlever. il m’a donné la parole et j’ai dit la même chose. Il a donné la parole à M. Wodié et il a dit la même chose. Le Général a pris la parole et a dit à ces jeunes gens: « Jeunes gens, le vin est versé, il faut le boire, donc on garde le « Ou »‘.

« Le texte a été changé. Alors que les gens battaient déjà campagne, pour le « Oui », le « Et » est venu remplacer le « Ou ». C’est une vérité historique. Il y a des acteurs. Vous pouvez demander au Prof Wodié »

Quand nous sommes sortis de là, J’ai dit au Prof Wodié que les militaires vont changer cette disposition et remplacer le « Ou », par « Et ». Il m’a dit qu’ils n’oseraient pas, parce que ce n’étaitt pas possible.

Je lui ai dit: « Il nous a appelés devant les civils pour, sans doute, leur dire: « Voici deux grands professeurs de l’université qui viennent pour dire qu’on peut changer ». Étant donné qu’on a dit que ce n’était pas possible, il déciderait de changer, en dehors de tout texte. Le Prof Wodié a répondu que ce n’était pas possible que le Général agisse ainsi.

Nous sommes donc rentrés chez nous. Au journal de 13h, ce jour-là, il n’y a eu aucune annonce. Idem à  20h. le lendemain dimanche, toujours pas d’annonce. Alors, je me suis dit que le Prof Wodié avait sans doute, raison.

Mais lundi à 13h, l’annonce a été faite à la télé. Le texte a été changé. C’est ainsi, alors que les gens battaient déjà campagne, pour le « Oui », que le « Et » est venu remplacer le « Ou ». C’est une vérité historique. Il y a des acteurs. Vous pouvez demander au Prof Wodié et au magistrat Wodji Pierre ».

En faisant cette révélation, lors d’un dîner-gala couvert par la source citée plus haut, Ouraga Obou a insisté sur le fait, qu’il ne voudrait pas « qu’on fasse le procès du Général Guéi (Paix à son âme), mais je pense aussi que la génération que vous êtes, vous avez besoin de connaitre la vérité ».

Les chiffres du référendum de 2000

Taux de participation: 56.0%

Bulletins nuls : 85 143
Total des votes valides : 2 723 014

Résultats

Votes « Oui » : 2 356 161 (86.53%)
Votes « Non » : 366 853 (13.47%)

Il faut noter qu’en 2000, le vote a été organisé sur deux jours.

1 COMMENTAIRE

  1. Pourrait on avoir le nombre des inscrits de l’époque pour nous permettre de calculer le taux de participation ? Parce qu’il y a discussion sur le taux réel de participation.
    Merci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here