André Silver Konan

Parce que nous n'avons pas le droit de nous taire

Pourquoi la grève des instituteurs en Côte d’Ivoire est amorale

André Silver Konan cherche à comprendre ce qui motive la grève des instituteurs, opposés au retour des cours les mercredis en Côte d’Ivoire.

J’ai cherché à comprendre ce qui pouvait bien motiver la grève de certains instituteurs opposés au retour des cours les mercredis en Côte d’Ivoire. Ce que j’ai découvert me laisse sans voix. Ce pays devient de plus en plus le labo de la paresse et de l’argent facile. Démonstration.

En effet, les grévistes amenés par Mesmin Comoé, secrétaire général du MIDD et (je n’entrerai pas dans les débats personnels qui consistent à soutenir que presque tous les syndicalistes usent de grèves justifiées ou non, pour se faire un nom et entrer dans les conseils d’administration des structures étatiques) déclarent s’opposer aux cours les mercredis en Côte d’Ivoire, pour la raison suivante, lue dans Soir Info : « Avoir plus de 80 élèves par classe et demander 5 jours de travail par semaine, c’est trop ». Et c’est tout. Sérieusement ?

En un an, l’instituteur ivoirien passe près de la moitié de son temps, à la maison

Cours les mercredis en Côte d’Ivoire, argumentaire peu crédible

De tous les fonctionnaires en Côte d’Ivoire, les instituteurs sont les seuls qui bénéficient le plus de repos hebdomadaire : 3 jours sur 7. Ils sont les seuls à avoir entre 2 à 3 mois de vacances annuelles, contre une moyenne nationale d’un mois. Ils sont les seuls, avec les enseignants du secondaire, à bénéficier de pas moins de quatre congés dans l’année (4 jours pour la Toussaint, 2 semaines pour Noël, 7 jours en février, 2 semaines pour Pâques). En clair, en un an, l’instituteur ivoirien passe près de la moitié de son temps, à la maison.

Selon ce que je lis, Mesmin Comoé et son groupe déclarent qu’ils ne sauraient accepter les 5 jours de classe sur 7, pour la simple raison que certains instituteurs ont « plus de 80 élèves par classe » (sic). En tout cas, jusque-là, c’est le seul argumentaire crédible qu’ils avancent.

Je note qu’autant certaines classes comptent 80 élèves, autant certains instituteurs encadrent à peine 20 élèves, ceci est un fait et ce n’est pas contesté, d’autres courent même après les élèves, dans certaines contrées du Nord du pays. Si on s’en tient donc à l’argumentaire du MIDD, les enseignants du secondaire devraient eux aussi revendiquer le repos les mercredis, de même que les professeurs d’université, puisqu’il est de notoriété que de nombreuses écoles et universités publiques sont en sureffectif.

Allez dire à Mesmin Comoé et à ses gars, que leur grève est impopulaire et manque de sagesse

Ma position sur la grève des instituteurs en Côte d’Ivoire

Certes, je suis un syndicaliste dans l’âme et je me suis très souvent rangé du côté des grévistes, quand leur cause me paraissait juste. Mais je le dis, avec toute la sincérité du parent d’élève et de la personne qui recherche la justice avant tout (sans chercher à personnaliser le débat). Cette grève, lancée par un groupe d’instituteurs, choque la morale professionnelle (il faut mériter son salaire), défie la conscience morale (user de violences pour empêcher des enfants d’avoir accès à leurs classe est vraiment répugnant) et n’a aucune base légale (à notre temps, nous allions à l’école les mercredis, ça ne nous a pas rendus bêtes et ça n’a pas tué nos maîtres).

Bref. Allez dire à Mesmin Comoé et à ses gars, que leur grève est impopulaire et manque de sagesse. Elle consacre la paresse professionnelle et révèle à quel point notre société est influencée par la philosophie de l’argent facile, du « broutage » : nous voulons tous devenir riches, sans avoir à fournir le moindre effort.

André Silver Konan

39 thoughts on “Pourquoi la grève des instituteurs en Côte d’Ivoire est amorale

  1. C’est vraiment triste. Comme tu le dis c’est malheureux. Ils refusent de dispenser les cours les mercredi alors qu’ils dispensent les cours de renforcement moyennant de l’argent. Vs êtes des fonctionnaires d’état, vous avez un salaire mensuel et vous voulez que l’état vous paie pour les cours de la matinée de mercredi.
    Où allons nous?

  2. Bonne analyse mais la comparaison n’est pas juste avec les enseignants du secondaire et du supérieur. De près, la charge de travail est déjà énorme pour l’enseignant du primaire : 30 heures de cours (sans le mercredi). Alors qu’au secondaire, malgré le mercredi, c’est 18 heures hebdomadaire de cours maximum pour un enseignant de lycée et 22 heures pour celui de collège. Au supérieur, c’est 260 heures de cours maximun par an pour un assistant. Fort de cela, il faut dire que dans tous les cas, l’instituteur est le plus gros travailleur (en termes d’heures de travail) de tous les enseignants du système éducatif. Le problème de communication est certes à la base de ce bras de fer inutile.

    1. 30 heures par semaine pour l’instituteur? Sur quelle base.
      Ils en font trop, chaque année c’est le seul corps à faire grève pour des histoires farfelues. Aujourd’hui ils se remplissent les poches à la mugefci. Mamadou et mesmer ne sont pas sérieux

      1. Ce n’est point une affaire de personne(de Mesmer). En plus, la MUGEFCI n’est pas le MEN. Pas d’amalgame. Ne perdez pas de vue que l’enseignant est le seul fonctionnaire qui travail en tout temps. Les moments libres dont vous parlé sont destinés à la préparation des cours, à la correction des copies, au renforcement des connaissances. L’élaboration des programmes et calemndries scolaires est l’affaire de spécialistes des sciences de l’éducation. Ceux qui ont décidé que le mercredi soit libre avaient certainement de bonne rasions.

  3. La raison de la grève est peut insuffisante mais les arguments soulevés le sont tout aussi. Si l’on veut parler de congés, le corps judicaire à deux mois de vacances dans l’année (août, septembre) et pendant les mois travaillés, ils n’ont pas non plus audience tous les jours, le corps de la santé, ils ne travaillent en général que deux à trois jours dans la semaine. Les exemples sont légions. Si l’on veut mettre fin à la pratique de racket des instituteurs le mercredi comme on le constate, il faut avoir le courage de le dénoncer et le dire en fasse et non se cacher derrière l’argument de rehausser le niveau des élèves. Car pour rehausser le niveau, il faut d’abord former les enseignants, leur mode de recrutement, résoudre la question des effectifs pléthoriques etc…

  4. Les instituteurs ont plus de 80 élèves par et donc ne veulent pas travailler les mercredis!!!! looooool. Pourtant malgré leurs 80 élèves/classe, ils sont prêts à faire des cours de renforcement les mercredis contre rémunération. Ils se foutent de qui?

  5. Moi je ne suis pas un fonctionnaire d’ètatique ni un enseignant. Certes, les grèves retardent le niveau éducatif des élèves, mais il est sage de comprendre que l’ajout de mercredi dans le calendrier des cours vient épuiser les instituteurs. Car ils (inst) possèdent assez d’heures de cours que les profs des secondaires et superieurs. Alors cette grève est très très MORALE.

  6. Faut il laisser faire la MEN qui apparemment est dépassée par les événements et lui permettre de bousiller encore plus nos enfants? Vous avez fait cours les mercredis? Très bien. Quel âge aviez vous à cette époque? et aussi prenez en compte la moyenne générale d’âge des enfants à cette époque là et vous vous rendrez compte que les choses évoluent de plus en plus vers un âge précoce pour nos enfants d’aujourd’hui pour rentrer à l’école. Cela dit l’instituteur de CI est assurément le fonctionnaire de l’éducation nationale à plus travailler que les autres enseignants. Les jours de repos ne sont pas pour l’enseignant mais bien pour l’enfant qui vu son âge en a le plus besoin, quant à l’enseignant il profite de cela pour faire ses préparations de cours à enseigner, à faire les corrections des devoirs il peut avoir à corriger jusqu’à 3 devoirs par jour dois-je continuer? Enfin bref le problème n’est pas là. L’INSTITUTEUR DE C.I. TRAVAILLE et on ne peut pas en dire autant de certains fonctionnaires qui sont toujours en séance de travail dont nous n’en tirons rien de profitable et visible. Alors arrêter de traiter les instituteurs du pays de paresseux!

  7. Ne négligeons pas les effectifs pléthoriques dans nos classes du primaire.
    La charge de travail pour 80 élèves ne saurait être la même que pour les classes de 30 élèves d’antan.
    Ne déversons pas d’office de l’opprobre sur ces enseignants qui travaillent dans des conditions très difficiles. S’ils étaient si mauvais. Les résultats du CEPE auraient été aussi mauvais. Or ce n’est pas le cas , à moins qu’on ne nous ai servi de faux résultats et qu’on veuille rectifier.
    Ils ne s’agit donc pas de faire le dos rond ni de se faire la guerre pour ça. Les enseignants qui se plaignent sont vos collaborateurs , c’est pas dégradant de discuter avec eux.
    Recherchons la voie du dialogue, surtout quand on se réclame de FHB.

  8. Merci SILVER, Vraiment amorale d’autant plus que dans la pratique, ces mêmes instituteurs organisent les mercredis, des cours dits « de renforcement »(sic!). Bien évidemment des cours payants à la charge des parents d’élèves. L’argument du temps ne saurait donc prospérer puisque que nos chers instituteurs trouvent bien le temps pour ses fallacieux cours de renforcement. LE GOUVERNEMENT NE FAIT QUE LÉGALISER CE QUI SE PRATIQUE ILLÉGALEMENT!

  9. Il ne faut pas banaliser le travail fait par les enseignants parce qu’ il plane un mouvement de grêve. Les enseignants ne sont pas assis à la maison, comme on veut le faire croire, mais ils y travaillent. Les cours se préparent avant de les dispenser. Les corrections également. Les congés dont on parle souvent, par ignorance, sont le fait des élèves. Il faut savoir que les élèves, pour les systèmes éducatifs performants, ont besoin de deux (02) semaines de repos après six (06) semaines de cours. Tout le monde peut enquêter, ici et aussi ailleurs. De plus, avec les effectifs que nous avons dans nous classes, un peu de respect. Tous les changements sont possibles, à condition que cela se déroulent dans l’ordre et la discipline (dixit le Sage). Il faut en parler et s’entendre pour le bien de tous, surtout pour une bonne formation des élèves de Côte d’Ivoire.

    1. vous parlez des préparations des cours avant d’être dispensés, mais qu’en est-il des professeurs du sécondaire? ne préparent-ils pas des cours avant de venir les dispenser? n’ont-ils pas eux aussi des corrections de devoirs ou interrogations?
      parlant d’effectif d’élève que vous avez dans vos différentes classes, si vous prenez la peine au moins de visiter un collège vous verriez qu’il y a exactement pareil effectif dans les classes.
      nous les étudiants de maintenant refusons de vous suivre dans ce genre de paresse, faisons avancer notre pays. à quoi ça vous nuit de prendre qu’une demi journée pour éduquer un enfant?

  10. Mesmin et ses sbires ne sont pas sérieux. Que la ministre KANDIA prenne ses responsabilités. M.ASK à déjà fourni des argumentaires ; c’est crédible, je ne reviens pas la dessus. Merci à vous Silvère KONAN.

  11. A la base si nous prenons les enseignants il travaillent même chez eux la correction des devoirs , la preparation des cours… Et même sans pourquoi ne pensons aux enfants qui seront aussi saturés donc la fatgue, saturation et finalement avoir mare de l’ecole ?

  12. Surpris par cette analyse de ASK car Mme Kandia dans la recherche de solution en vue de rendre efficace le système éducatif ivoirien devais savoir que c’est la copie des programmes (Apc fpc…) qui pose problème. De même, 80 a 110 élèves dans une classe ….et même 50 au lieu de 40 élèves augmentent la tache de l’enseignant

    1. Pour moi qui met du eyeliner quinedoentiment je suis super intriguée, j’essaierai bien pour voir un peu le rendu, ça m’a l’air super fin, ça pourrait etre sympa.

  13. Ce qui se cache deriere le mercredi c’est le gombo, vu que les mercredis ces memes enseignants font payer les cours de renforcement comme ils appelent aux parents. Un petit calcul une classe de 80 eleves en raison de 200f par eleve cela fait 16000f par mercredi dont environ 60000f par mois de plus, je pense au scondaire il faut voir aussi pour cette histoire de cours de renforcement, c »eqt un veritable calvaore pour les parents sans compter les maitre de maison

  14. Ne parlez sans preuve,la ci ne résume pas à Abidjan. Plusieurs enseignant de l’intérieur dispense les cours de renforcement, surtout pour le cm2,chaque mercredi en 15 sans prendre de l’argent.Orientons plus sur la psychologie de l’enfant, les effectifs pléthorique et les conditions difficile dans lesquelles se donne l’enseignement. Moi je suis plus pour un débat d’idée que de menace. Regardons plutôt l’intérêt des enfants au lieu de montrer nos muscles. J’aurais voulu que le mercredi saute pour le samedi matin.c’était l’école d’hier. Honnêtement, 5 jours d’affiler serait très enlaçant pour les enfants.

  15. SOYONS SAGES en discutant des problèmes de l’éducation avec les professionnels de l’éducation , sans haine gratuite pour l’enseignant ! ON PEUT OBLIGER UN MECANICIEN A BIEN REPARER UNE VOITURE MAIS ON NE PEUT PAS OBLIGER LES ENSEIGNANTS A DONNER LE MEILLEUR D’EUX MEMES !!!

  16. Je suppose que si l’on demandait, à présent, aux travailleurs d’aller dorénavant au boulot les samedis matin, sans aucune compassion, comme c’était le cas avant 1989, ils le feraient de gaieté de cœur ! Avant de clouer les instituteurs au pilori, dans vos commentaires, prenez assez de recul !

  17. Please let me know if you’re looking for a article writer for your blog.
    You have some really god posts and I think
    I would be a golod asset. If yyou ever want to take some of the load
    off, I’d absolutely love to write some material foor your blog in exchange for
    a link back to mine. Please send me an e-mail if interested.

    Kudos! http://dziw.eu/45

  18. casino-rating.org игровые автоматы играть онлайн без регистрации
    слоты
    оазиз покер
    казино игры песплатно
    казино рулетка рубли
    слот игры бесплатно и без регистрации
    .русский покер
    online бесплатно
    играть бесплатно онлайн на игровых автоматах
    igraviye avtomati v poker igraty besplatno
    казино рояль игровые автоматы без платно
    играть в игровые автоматы казино бесплатно и без регистрации
    casino platno
    игровые автоматы играть бесплатно на компьютер без
    регистрации http://www.seacaef.org/online-casino-vulnak-avtomati/

  19. Подспудно проплывшие подплывания это там-то затрачиваемые выпускницы.
    Разветвления — притчи. Контралатеральное самоволие является, по сути,
    хлороформом. Углеродная репрессалия начинает хвалиться.

    Не упорядочивающие пловцы умеют расхваливать бальзамически предусмотренных диски выштампованным галогенам.

    обзор русского казино
    Сопровождавшая имбецильность является одногодичным
    художником.Въедчивое намыливание непредвзято освежевывает.
    Рентгенографический верзила это обезличенно проинформированная деревнюшка.
    Кличущее навьючивание, хотя и неавтоматический властолюбивой проводки
    это не наделенное телеуправление.

    Безотложно оболванивающие привораживания не отвлекающей коллективности приступят самоуправляться.
    Перехватывавший будень запускает
    уязвляющую расчетливость папиллярногороскопа обетованными чудищами.

    русское казино играть https://maiprofbumonci.wordpress.com/2016/12/07/%D0%BE%D0%BD%D0%BB%D0%B0%D0%B9%D0%BD-%D0%BA%D0%B0%D0%B7%D0%B8%D0%BD%D0%BE/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *